Politique automobile suisse

Répondre
Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39610
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Politique automobile suisse

Message par ze_shark » 05 mai 2019 08:07

L'UDC sort pour les élections fédérales vintage parti des automobilistes 1980.

https://www.udc.ch/actualites/articles/ ... c-routier/

- Immigration incontrôlée égale plus de bouchons
- L’UDC exige que l’infrastructure routière soit adaptée aux besoins réels de la population. Les routes suisses doivent enfin être aménagées de manière à réduire le nombre d’heures d’attente dans les bouchons.
- L’UDC s’oppose à la multiplication des abaissements de la vitesse maximale sur les autoroutes. Elle ne les admet que pour des motifs de sécurité et non pas sous le prétexte de la gestion du trafic
- L’UDC refuse les contrôles de la vitesse et du trafic qui ne servent pas la sécurité des citoyens, mais qui visent principalement à remplir les caisses publiques. C’est de l’arnaque pure et simple. L’UDC réclame également une baisse des amendes et des peines pour les automobilistes qui n’ont pas commis de contraventions dans le passé. Elle demande aussi que l’on mette fin aux excès du programme « Via sicura » qui criminalise les automobilistes. 
- L’UDC exige que la limite générale à 50 km/h soit maintenue sur les routes principales et les importants axes de transit (et contre la prolifération des zones à 30 km/h)
- L’UDC demande une « onde verte » au lieu de dispositifs de dosage et de feux rouges.
- L’UDC s’oppose à toute forme de tarification de la mobilité (mobility pricing). 
- L’UDC s’oppose à une vignette électronique et, partant, à l’introduction par la petite porte d’une tarification de la mobilité.
- L’UDC exige que cesse la suppression de places de parc (sans compensation) dans les villes et les agglomérations. 
- L’UDC se bat avec détermination contre l’introduction d’une taxe CO2 sur les carburants.

L'UDC: le parti de la fuite en avant avec des solutions simplistes issues du passé.

Il y en a un autre, tout aussi visionnaire.

https://www.udc.ch/actualites/articles/ ... ologiques/

Et sur le trafic aérien aussi.

https://www.udc.ch/actualites/articles/ ... -les-bras/

UDC: govern like it's 1970.

Sent from my SM-G960F using Tapatalk


Philippe47
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1321
Inscription : 13 févr. 2008 09:46

Re: Politique automobile suisse

Message par Philippe47 » 05 mai 2019 16:01

Ils ont de l'avenir avec le vieillissement de la population 😂😂😂😂

Avatar de l’utilisateur
asylum
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1768
Inscription : 02 mai 2006 10:05
Véhicules : Honda NSX, Honda NSX, BMW 335ix E91
Localisation : VD
Contact :

Re: Politique automobile suisse

Message par asylum » 10 mai 2019 08:08

J'étais par Zurich hier. Un vrai bonheur. Du côté de l'aéroport, 1h pour faire 10 km... ...à 23h ! Une vraie réussite ce chantier. Et j'ai vu qu'il y en a jusqu'en 2025. Pas vu un seul ouvrier par contre.
Un peu plus tôt dans la journée, plus de 1h15 pour faire les 15 km qui séparent Dietikon du Hallenstadion via Escher Wyss Platz. Il doit y avoir 20 feux rouges sur le parcours qui passent au vert pendant 5 secondes. Une belle façon de fluidifier le traffic. Tu soupoudres avec un peu de tramway et c'est le ponpon. Pas pressé de voir ce type de transport public débarquer à Lausanne. Ca utilise une surface énorme sur les routes et niveau sécurité, c'est une catastrophe.
Bref. Belle image pour le touriste qui débarque. Ceux habitant Mumbai ou Bangkok ne doivent pas être trop dépaysés. Ce qui, pour une ville 10 fois plus petite, est un petit exploit.

Avatar de l’utilisateur
Huntox
F1
F1
Messages : 5217
Inscription : 07 avr. 2008 18:14
Véhicules : Cupra 290
Localisation : N 11°36'13.725'' E 102°34'11.037''
Contact :

Re: Politique automobile suisse

Message par Huntox » 10 mai 2019 09:41

Je passe la moitié de la semaine à Zurich, pas très loin de l'aéroport. Ca fait un bout de temps que j'ai laissé tombé la voiture. Les transports publics sont tellement plus développés qu'en Suisse romande que ç'est presque une hérésie d'y utiliser la voiture. Et si tu as vécu à Bangkok, les bouchons de Zurich, c'est juste rigolo à côté.
Image

Avatar de l’utilisateur
asylum
Formule Renault
Formule Renault
Messages : 1768
Inscription : 02 mai 2006 10:05
Véhicules : Honda NSX, Honda NSX, BMW 335ix E91
Localisation : VD
Contact :

Re: Politique automobile suisse

Message par asylum » 06 juin 2019 14:21

https://www.lematin.ch/suisse/geneve-ci ... y/18759414

On se demande qui est vraiment à côté de la plaque...

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39610
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Mobility Pricing

Message par ze_shark » 13 déc. 2019 17:49

Le Conseil Fédéral confirme la poursuite du mobility pricing.



Le principe est de remplacer:
- l’impôt sur les huiles minérales à affectation obligatoire,
- la vignette autoroutière,
- l’impôt sur les véhicules automobiles,
par une redevance liée aux prestations, soit à la distance parcourue (redevance kilométrique).

Un autre aspect est de préparer l'électrification du parc routier, et donc remplacer le financement des infrastructures par un mode d'imposition qui ne dépende pas de l'énergie consommée.

Les tarifs seraint différenciés selon les heures afin de réduire les pics d’affluence. Ainsi, les tarifs kilométriques seraient fixés à un niveau plus élevé aux heures de pointe (de 7 heures à 9 heures et de 17 heures à 19 heures) qu’aux heures creuses, en veillant toutefois à ce que les usagers de la route ne doivent dans l’ensemble pas payer davantage qu’aujourd’hui.

Selon le scénario principal, le volume de trafic aux heures de pointe peut être réduit de 9 à 12 % pour le trafic individuel motorisé (TIM) et de 5 à 9 % pour les transports publics (TP).

Le DETEC est chargé de proposer des solutions d'implémentation. C'est pas pour demain, d'autant plus que ça implique de compétences cantonales et communales, mais on y va.

La problématique induite par l'impact de l'électrification sur les sources de financement actuelles est utilisée comme tremplin pour confronter un autre problème: nos infrastructures de transport ne peuvent pas continuer à croître sur la base des pics de demande, et être sous-utilisées le reste du temps. C'est aussi flagrant sur les routes nationales que dans les transports publics.

Avatar de l’utilisateur
Gringo
Membre V8
Membre V8
Messages : 1815
Inscription : 24 févr. 2006 18:19
Véhicules : -

Re: Politique automobile suisse

Message par Gringo » 13 déc. 2019 20:50

Vu qu’on sera pisté au mm, ce serait sympa de pouvoir employer des voies prioritaires au tarif majoré. En commençant par les voies pour les bus généralement désertes.


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
Moi: amateur d'automobiles, marié avec 2 enfants.
Ma femme: mariée, 3 enfants et 1000 chevaux.

Avatar de l’utilisateur
blake_ch
GP2
GP2
Messages : 4144
Inscription : 15 juil. 2011 08:49
Véhicules : VW Golf 7 variant
Localisation : Valais

Re: Politique automobile suisse

Message par blake_ch » 13 déc. 2019 21:20

Si je saisis bien l'idée, le but est de faire payer plus cher aux heures de pointes pour inciter les déplacements hors pics, et lisser l'utilisation du réseau sur la journée ?

Je ne sais pas à quel point c'est réaliste du moment que la plupart des personnes qui travaillent commencent le matin et finissent en fin de journée...

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39610
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Politique automobile suisse

Message par ze_shark » 13 déc. 2019 22:24

Les buts sont multiples:
- la capacité de mobilité ne peut pas croître pour absorber les pics. Les CFF le font déjà timidement en accordant des rabais aux heures plus creuses (où les trains sont complètement vides).
- le financement des infrastructures dépend des huiles minérales, et les revenus vont inévitablement baisser. Des dispositions transitoires sont prévues comme la redevance des électriques, mais c'est le système de financement de la mobilité qu'il faut repenser

Bien sûr, il y a des gens à qui ça ne conviendra pas, les écoles, les professions à horaires fixes, etc ...
Mais il y a plein de gens qui pourraient déplacer leurs horaires de travail et ne le font pas par habitude. Si comme ils le prétendent, le mobility pricing permet de lisser les pics, tout le monde est gagnant ou presque.

Je ne pense pas qu'il faut le voir comme la panacée. Mais je pense que c'est une réflection intelligente: saisir un changement de paradigme pour repenser plus globalement comment on gère notre bande passante de déplacement de personnes.

Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39610
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Re: Politique automobile suisse

Message par ze_shark » 16 déc. 2019 08:45


Avatar de l’utilisateur
ze_shark
Site Admin
Site Admin
Messages : 39610
Inscription : 05 août 2005 22:54
Véhicules : Audi RS6, 997 GT3, 355 GTS F1, 550M, 225xe
Localisation : Star Alliance & Starwood Inc
Contact :

Demande induite

Message par ze_shark » 03 janv. 2020 12:01

Un article intéressant sur la demande induite: augmenter la taille des infrastructures de mobilité est une fuite en avant et ne résoud en rien l'engorgement.

https://www.forbes.com/sites/carltonrei ... 3fc8ac7c5d

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 23 invités

Axa Aubonne Accessoires Auto - Jantes Alu - Pneus